Egarements photographiques

Extraction des coordonnées GPS du XMP produit par PhotoGPS JOBO

by on Déc.19, 2009, under Techniques, Tests Matériel

[ad name= »Adsense_01″]
Dans un précédent article où je faisais un petit test du JOBO PhotoGPS, j’avais signalé un petit bémol qui correspondait à la modification de certaines données EXIF par le logiciel de taggage des photos par les informations GPS. J’avais ensuite élaboré un flux de travail avec tous mes logiciels de traitement d’images dont un qui doit être utilisé en premier Dxo Optics Pro.

Pour rappel, PhotoGPS produit un fichier XMP pour chaque fichier RAW géotaggué. Ce fichierXMP est exploité par Lightroom lors de l’import des photos. Or, certaines informations sont modifiées par PhotoGPS : cela ne s’avère pas gênant dans le traitement des fichiers RAW par Dxo Optics Pro (les données sont prises du fichier Raw), mais un peu plus si on veut des données EXIF un peu correct rattaché au fichier RAW dans LightRoom.

Par contre, il semblerait que les exif d’un fichier JPEG reste correct : bizarre.

Une donnée que j’ai vu modifiée est la donnée « aux:Lens »

<aux:Lens>EF24-105mm f/4L IS USM</aux:Lens> devient <aux:Lens>24</aux:Lens>

Je trouve cela un peu dommage, mais heureusement ça reste donc très limité et y’a moyen de ne garder que ce qui nous intéresse du XMP produit pas JOBO PhotoGPS.

Pour conserver les données EXIF initiales du Raw, voire du DNG, j’ai écrit un petit de commandes MS-DOS (si si !!) et un programme awk, me permettant d’extraire uniquement les données GPS (ne connaissant pas du tout java et javascript, c’est le moyen le plus rapide que j’ai trouvé). Dans cette version, je n’ai pas extrait les données POI, voire sur les données géographiques qui terminaient dans les mots-clé, chose qui ne m’intéresse pas du tout, au pire, je fais évoluer l’extracteur.

En pré-requis, il faut aller récupérer le programme awk disponible sous licence GNU. Pour l’installation, je vous laisse regarder la doc (il s’agit principalement d’ajouter un répertoire dans le PATH et définir AWKPATH.

Le programme batch MS-DOS (gps.bat par exemple) est le suivant :

if exist new goto suite
md new
:suite
for %%i in ( *.xmp ) do awk -f gps.awk %%i > new/%%i

Le programme awk (gps.awk) donnerait ceci :

BEGIN {
 print "<?xpacket begin='?' id='W5M0MpCehiHzreSzNTczkc9d'?>"
 print "<x:xmpmeta xmlns:x='adobe:ns:meta/' x:xmptk='Image::ExifTool 7.33'>"
 print "<rdf:RDF xmlns:rdf='http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#'>"
 print "  <rdf:Description rdf:about=''"
 print "    xmlns:exif='http://ns.adobe.com/exif/1.0/'>"
}
($0 ~ /GPS/) {print $0 }
END {

 print " </rdf:Description>"
 print "</rdf:RDF>"
 print "</x:xmpmeta>"
 print "<?xpacket end='w'?>"
}

Il suffit ensuite de se mettre dans le répertoire où sont les xmp est de lancer le gps.bat.

Note : le powertoy CommandPromptHere pour XP, ou le <Shift>+Clic droit sur le répertoire sous Vista, permettent de lancer une ligne de commandes.

Ensuite, il faut mettre les nouveaux XMP avec les fichiers RAW et d’intégrer tout ça dans LightRoom, par exemple.

Pour ma part, ça marche bien et me suffit largement, mais dès que je saurais écrire un programme en Java pour faire ça, je le referais en Java.

.

Liens :

[ratings id= »372″ results= »true »]

:, , , ,
Aucun commentaire pour l instant...

Laisser un commentaire

Looking for something?

Use the form below to search the site:

Still not finding what you're looking for? Drop a comment on a post or contact us so we can take care of it!