Egarements photographiques

LVI Smartguider : quelques petits trucs pour faciliter sa mise en oeuvre

by on Mar.14, 2010, under Trucs & Astuces

[ad name=”Adsense_07″]

La caméra d'autoguidage LVI Smartguider est une solution idéale pour faire de l'autoguidage sans PC pour des prises de vue astro avec un appareil photo numérique (du type Canon EOS 350D).

Sa mise en oeuvre étant assez simple, quelques petits trucs sont bons à savoir.

Focale de la lunette de guidage

La taille des pixels de la caméra LVI Smartguider  et du Canon 350D sont identiques : Cela implique donc d'avoir une focale de guidage supérieure ou égale à la lunette de l'imageur. Quand j'image avec ma lunette WO Megrez 110, j'utilise une barlow sur ma WO ZenithStar 66 SD. Sinon, pour imager avec la ZenithStar, j'utilise la Megrez seule.

Recherche et centrage de l'étoile guide à l'oculaire

La recherche de la bonne étoile : voilà une chose qui n'est pas aisée les premières fois ! Cependant, il est à noter qu'avec l'habitude, on arrive à remarquer assez facilement la bonne étoile parmi les candidates. Hormis les bien brillantes, qui ne se ratent pas, ces étoiles pouvant servir au guidage ont un tout petit peu plus d'éclat. (Cela fait un an que j'ai investi, et après 5 ou 6 sessions, j'ai de bons résultats)

Pour rechercher et sélectionner l'étoile guide (avec la lunette ZenithStar et barlow), j'utilise un simple oculaire 20mm, d'abord sans la barlow, puis avec. Pour le centrage, l'oculaire fourni peut permettre l'opération, mais le mieux est tout de même un oculaire réticulé : quoi de mieux !

Mise au point

La LVI Smartguider offre deux aides pour la mise au point sur l'étoile : un index et un petit cercle représentant la taille de l'étoile sur le capteur. Selon la théorie, plus le cercle et le chiffre sont petits mieux c'est, en restant dans une plage de 3 à 8 pour l'index (indiqué dans la doc), selon les conditions atmosphériques.

2 petits trucs :

– entre deux manipulations pour la mise au point : attendez deux bips (qui ont lieu toutes les 10 secondes). Cela laisse le temps à la monture de se stabiliser suite à la manipulation et donc d'avoir une bonne lecture par la LVI Smartguider de la mise au point;

– le mieux et l'ennemi du bien : si vous êtes bien positionnés dans la plage "idéale" d'index (3 à 8), évitez de perdre du temps sur le réglage pour espérer atteindre l'optimum (si vous êtes à 4-5, ne perdez pas de temps à arriver à 3, surtout si ça a été laborieux ! Mais bon, si les conditions sont bonnes et que vous êtes arrivés rapidement à 4-5, pourquoi pas !)

Petite remarque sur la stabilité du ciel : si les index changent entre deux lectures (4 puis 8 puis 5), c'est turbulent ! Ce n'est peut-être pas le meilleur moment de faire de la photo. Sinon, faites au mieux.

Positionnement de la caméra

Durant le calibrage, lors de mes premières sessions, il n'est pas rare de se faire jeter dans l'avant-dernière étape (5/6) voire la dernière avec un fameux "STAR LOST".

En appliquant la méthode suivante (merci E. Mallart !), je passe sans encombre l'étape de la calibration.

Le capteur de la caméra LVI Smartguider est rectangulaire (d'accord, ce n'est pas un scoop !!!). Pour faciliter la calibration, il suffit de positionner un des cotés du capteur dans l'axe de l'ascension droite. Dans la pratique, cela se traduit par aligner le logo "LVI" à l'arrière de la caméra sur l'axe de l'AD et le tour est joué.

 

[ratings id="636" results="true"]

:, , ,
Aucun commentaire pour l instant...

Laisser un commentaire

Looking for something?

Use the form below to search the site:

Still not finding what you're looking for? Drop a comment on a post or contact us so we can take care of it!